Accueil du site
Accueil / Newsletter / décembre 2016 / Les jeux video en bibliothèque
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

décembre 2016

Les jeux video en bibliothèque

« Le basculement en faveur du jeu vidéo comme objet culturel est inéluctable. Il s'agit d'un élément de culture à part entière au même titre que le cinéma ou la musique. Il ne peut plus être considéré comme un simple mode de loisir « geek »». Ces propos très sérieux sont extraits d'un rapport réalisé en 2015 par l'Inspection générale des bibliothèques (IGB) pour le Ministère de la culture.
Ce rapport analyse le phénomène « jeux vidéo », son rapport à la culture et les raisons pour lesquelles ils ont aujourd'hui, sous certaines conditions, leur place dans les bibliothèques. Il fait plusieurs recommandations importantes pour que leur mise en place soit une réussite.

Omniprésent dans notre société
Le jeu vidéo est aujourd'hui omniprésent dans notre société. Apparu il y a plus de 40 ans, c'est la 2ème industrie culturelle derrière le livre. 63% des Français consommeraient des jeux vidéo avec une moyenne d'âge qui se situe entre 30 et 35 ans.

Un produit controversé
Pourtant jamais l'usage d'un "produit culturel" n'aura été aussi controversé. 7% seulement des Français estiment que le jeu vidéo est un produit culturel. Le jeu vidéo souffre d'une mauvaise image. Sa promotion publicitaire en tant que produit de divertissement et la publicité autour des jeux violents, ne reflètent pas l'ensemble de la réalité et desservent sa vocation culturelle.
On distingue plusieurs catégories de jeux vidéo :
Les jeux d'action
Les jeux d'aventure
Les jeux de réflexion
Les jeux de rythme
Les jeux de sport


Pour ou contre : un débat somme tout « classique »

Le rapport de l'IGB souligne que le débat, toujours en cours sur l'introduction du jeux vidéo en bibliothèque, est somme toute classique. Il a eu lieu dans les bibliothèques lors de l'introduction des CD, des DVD et des bandes dessinées dont on conseillait parfois le «prêt de 2 exemplaires au maximum».

Un débat qui touche à la place du jeu en bibliothèque
Mais avec le jeu vidéo, on touche à des fondamentaux historiques. Plus qu'avec la musique ou le cinéma, se pose la question de l'introduction du jeu en bibliothèque. Le jeu n'est-il que futile ou bien peut-il être un objet culturel? Et surtout : peut-on apprendre en jouant ? Et en jouant au jeu vidéo en particulier. Tant on a longtemps considéré que travail intellectuel et bibliothèque était lié à l'effort et difficilement compatible avec le jeu. En matière scolaire, le jeu n'est-il pas opposé à l'effort ? Ces interrogations, toujours d'actualité, reflètent la tension entre culture légitime et illégitime.

Des arguments en faveur des jeux vidéo
Les arguments en faveur des jeux vidéo en bibliothèques sont nombreux dans un contexte où le nombre de joueurs continue à progresser et où ceux-ci sont de plus en plus âgés.

1° Des bienfaits pour le joueur : le jeu vidéo améliorerait la coordination des mouvements, la motricité, l'imagination et la créativité

2° Un outil de sociabilité : le jeu du vidéo peut créer du lien, renforcer la convivialité et la mixité sociale, la bibliothèque étant un lieu adapté. Le jeu vidéo pouvant être pratiqué, seul, en groupe ou en famille. 62% des parents pratiquent d'ailleurs cette activité avec leurs enfants.

3° Un outil pour attirer de nouveaux publics : le jeu vidéo permet d'attirer de nouveaux publics: adolescents mais aussi un public familial, tout en fidélisant les  publics acquis.

4° Une passerelle vers d'autres contenus de la bibliothèque : 75% des utilisateurs de jeux vidéo dans une bibliothèque sont revenus vers d'autres services.

5° Un vecteur de modernité pour une bibliothèque. Il fait évoluer la perception qu'en a encore une partie du public.

6° Un loisir démocratisé : le jeu vidéo est un loisir coûteux que les bibliothèques peuvent contribuer à démocratiser.


Encore peu présent dans les bibliothèques

Malgré l'intérêt que suscite le jeu vidéo, il est encore peu présent en bibliothèques avec des situations très contrastées.
Une majorité de bibliothèques ne propose pas de jeux vidéo. Certaines, de plus en plus nombreuses, lancent des expérimentations et testent le jeu vidéo. Seules quelques "grosses structures" ont mis en place de vrais projets avec une stratégie autour du jeu vidéo.
Du côté des bibliothèques et médiathèques départementales, la situation est aussi contrastée avec des offres inégales.
Néanmoins, on voit apparaître de plus en plus de formations au jeu vidéo pour le personnel des bibliothèques, ainsi que des groupes de réflexion comme celui de l'Association des bibliothécaires de France (ABF).

Des conseils pour mettre en place le jeu vidéo en bibliothèque
La mise en place d'une offre de jeux vidéo doit être réfléchie et s'inscrire dans un vrai projet de bibliothèque.
La médiation et l'accompagnement du public est primordiale. L'offre jeu vidéo peut difficilement être laissée en accès totalement libre au public.
Les compétences des agents sont indispensables et des formations sont nécessaires. Soit ces compétences sont présentes dans la structure, soit elles sont à acquérir. Il est préférable aussi que ces compétences soient partagées par l'ensemble du personnel.
Après avoir dépassé la période de découverte et de test, il faut intégrer l'offre jeu vidéo dans un vrai projet en se posant les bonnes questions. Pour quel public ? Avec quel objectif ? Quelle médiation ? Et quelle politique documentaire ? Car là encore le fonds jeux doit être choisi en fonction des publics et avec des objectifs pour chaque public.

 

Expérimenter le jeu vidéo, c'est possible avec la Médiathèque départementale de l'Isère

La Médiathèque départementale propose le prêt de dispositifs de jeux vidéo

Pour faciliter la découverte du numérique sous toutes ses formes, la Médiathèque départementale de l'Isère propose, à Saint-Martin-d'Hères et à Bourgoin-Jallieu, le prêt de dispositifs de jeux vidéo.
Ces dispositifs sont à installer dans la bibliothèque. Composé de matériels multimédias, de plusieurs consoles et d'une sélection de jeux vidéo, ils sont destinés à une utilisation sur place, par les adhérents de la bibliothèque, individuellement ou en groupe, ou dans une structure partenaire. Matériel et jeux sont exclus du prêt au public.
L'équipe de la Médiathèque départementale de l'Isère assure l'installation, un complément de formation au personnel si nécessaire et le conseil pour des actions de médiation organisée par la bibliothèque (tournoi, plages horaires dédiée au jeu).
Il est vivement conseillé la présence d'un animateur numérique pour le suivi de l'expérimentation ou d'une personne ayant une bonne maîtrise de l'utilisation du matériel de jeux vidéo.

Ces équipements permettent aux adhérents :

- de partager des moments de pratique dans un lieu collectif,
- de venir rencontrer d'autres joueurs, de jouer seul ou à plusieurs,
- de découvrir de nouveaux jeux en assistant à des présentations ou en suivant des ateliers découverte, ou encore en participant à des séances de jeu collectif accessibles uniquement en famille.

Contact :

A Bourgoin-Jallieu :
pierrette.piller@isere.fr;  pascal.frasse mathon@isere.fr; maxime.milliat@isere.fr

A Saint-Martin-d'Hères : pierre.mazet@isere.fr ; marc.patruno@isere.fr