Accueil du site
Accueil / Newsletter / Janvier 2017 / Gérard Gaye
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Janvier 2017

Gérard Gaye
  • Gérard Gaye, responsable de la bibliothèque
    Gérard Gaye, responsable de la bibliothèque
  • le fonds de livres anciens
    le fonds de livres anciens
  • l'extérieur de la bibliothèque
    l'extérieur de la bibliothèque
  • l'extrieur de la bibliothèque
    l'extrieur de la bibliothèque

Sans cette histoire de dons de livres, il n'y aurait peut-être jamais eu de bibliothèque dans la petite commune de Le Pin, 1200 habitants, en bordure du lac de Paladru, à 30 km de Grenoble. Ou du moins pas telle qu'elle est aujourd'hui.
La bibliothèque de Le pin est d'abord l'histoire d'un passionné, amoureux des livres, grand lecteur qui voulait faire partager sa passion. Une sorte de Don Quichotte de la lecture qui poursuivait le rêve heureux de faire lire les gens.
Presque chaque semaine, depuis 30 ans, Gérard Gaye le bénévole, consacre ainsi en moyenne près d'une quinzaine d'heures à la bibliothèque du village qui fonctionne sous forme associative. « J'aime que tout marche bien » dit-il modestement lui qui n'a pas hésité à suivre des formations en catalogage, en désherbage pour que tout « tourne rond. »

Remontons à l'année 1985. A cette époque, les bibliothèques sont encore peu nombreuses en Isère dans les petites communes. Cinq ans après s'être installé dans ce joli petit village verdoyant, Gérard Gaye, professeur d'anglais, aujourd'hui retraité de l'Education nationale, apprend que la mairie a reçu un don de livres. Madame Berger, femme cultivée, a cédé sa bibliothèque à la commune, une centaine de beaux ouvrages aux reliures de cuir. Gérard Gaye se dit que ce fonds pourrait constituer la première bibliothèque de la commune. Le maire de l'époque donne son feu vert. On l'installe dans l'ancienne cure. On ouvre. Mais le fonds ancien ne rencontrera jamais de succès auprès des lecteurs. Trop ancien, justement.

Le fonds ancien ne rencontrera jamais le succès
L'affaire de la bibliothèque de Le Pin aurait pu en rester là, le village n'avoir jamais de bibliothèque, si Gérard Gaye n'avait su tirer parti de son échec. Il se tourne vers la Médiathèque départementale, rencontre la directrice de l'époque qui lui apportera un grand soutien, en même temps qu'un fonds d'ouvrages récents.
La bibliothèque de Le Pin était lancée. Elle quittera très vite la cure pour s'installer dans une demi-classe de l'école du village mais c'est en 2006 qu'elle prendra vraiment son envol.
La municipalité décide alors de transformer l'ancien préau de l'école en une nouvelle bibliothèque fermée par d'immenses baies vitrées. L'équipement est moderne, lumineux, ambitieux pour une commune de 1200 habitants.

300 adhérents pour 1200 habitants
« Les habitants sont très attachés à cet équipement » souligne Gérard. « Nous avons fêté en 2011 les 25 ans de la bibliothèque et il y avait foule ». La bibliothèque contribue à notre qualité de vie. Plus de 300 habitants, sur les 1200, ont leur carte d'adhérents. Avec ses 8000 ouvrages, ses DVD, son espace jeunesse, la bibliothèque est le principal lieu culturel de la commune. Les mamans y viennent le soir après l'école avec leurs enfants. Les familles tout au long de la semaine et les classes des écoles du village tous les 15 jours.

Si Gérard a porté cette bibliothèque, il sait aussi qu'il n'aurait pu le faire seul. Et il encense l'équipe des 10 bénévoles « sans qui l'équipement ne tournerait pas. Il n'y a jamais eu de tension entre nous, ils sont accueillants et attentifs, cela plaît au public »
Depuis le 1er janvier tout a pourtant changé. La commune fait partie du Pays voironnais qui a intégré la compétence lecture publique et donc aussi la petite bibliothèque de Le Pin dans son réseau. Après 25 ans de bénévolat, Gérard Gaye, va prendre du recul, forcément. En laissant au Pays voironnais un bel équipement qui a fait le bonheur de ses habitants.

bibliotheque.le-pin@orange.fr