Accueil du site
Accueil / Newsletter / Février 2017 / Bibliothèques et publics empêchés
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Février 2017

Bibliothèques et publics empêchés

On les appelle publics « empêchés ». Personnes handicapées, hospitalisées ou emprisonnées, elles sont parmi les plus éloignées de la culture, notamment des bibliothèques. Pour la première fois, une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) intitulée "Lecture publique et publics empêchés", réalisée pour le Ministère de la culture et publiée en janvier dernier, analyse les actions des bibliothèques vers ces différents publics.

Et le bilan est plutôt positif puisque 87 % des bibliothèques municipales et les trois quart des Bibliothèques départementales de prêts (BDP), ont déjà mis en place au moins une action en direction des publics dits empêchés, soit à travers une offre de lecture adaptée, de dépôt chez des partenaires, de portage à domicile ou encore en la rendant accessible sur place.
Parmi ces bibliothèques, 80 % ont mené une action en direction d'un public handicapé, 62 % en direction d'un public en établissements de santé et 52 % vers un public emprisonné.

Les bibliothèques qui n'ont mené aucune action mettent d'abord en avant un manque de moyens humains (manque de compétences et de temps pour du personnel mobilisé ailleurs) et l'absence d'identification des besoins sur les territoires.

Le rapport du Crédoc recommande toutefois neuf pistes pour élargir et réussir ces actions en faveur de ces publics. Parmi elles :
- La sensibilisation et la formation des agents (de nombreuses formations existent). Parmi les bibliothèques qui mènent des actions, la moitié ont au moins une partie de leurs agents formés à l'accueil,
- Le développement de la médiation,
- La construction de partenariat avec les acteurs qui interviennent auprès de ces publics,
- La mobilisation des dispositifs existants, financiers notamment qui permettent aux bibliothèques de mener plus facilement leurs projets.

Pour en savoir plus

Lecture publique et publics empêchés