Accueil du site
Accueil / Newsletter / Avril 2017 / Mireille Chanvillard : bibliothécaire réseau
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Avril 2017

Mireille Chanvillard : bibliothécaire réseau
  • Mireille Chanvillard bibliothécaire réseau
    Mireille Chanvillard bibliothécaire réseau
  • La médiathèque de Saint-Maurice-l'Exil, tête de réseau
    La médiathèque de Saint-Maurice-l'Exil, tête de réseau
  • La médiathèque, vue intérieure
    La médiathèque, vue intérieure
  • La médiathèque, vue intérieure
    La médiathèque, vue intérieure

Quand on lui dit que c'est sur elle que repose le dynamisme et le futur développement du réseau du Pays roussillonnais, elle hausse les épaules et sourit de ses grands yeux bleus. Pourtant, nous ne sommes pas loin de la vérité. Apparu en Isère lorsque le Département a initié les réseaux de bibliothèques autour d'une médiathèque tête de réseau, le métier de bibliothécaire réseau joue les premiers rôles dans l'épanouissement et la vie d'un réseau.

C'est en 2004 que le Pays roussillonnais, un bassin de population de 36 650 habitants, décide de créer son réseau de bibliothèques autour d'une volonté politique forte des élus. Opérationnel depuis le 1er janvier 2017, il est structuré autour de la Médiathèque tête de réseau de Saint-Maurice-l'Exil avec 9 bibliothèques associées*, dont 8 gérées par des bénévoles, celle du Péage de Roussillon ayant une professionnelle aidée de 4 bénévoles.


Un réseau de 10 médiathèques

La mise en place de ce réseau est une petite révolution dans ce territoire puisque chaque adhérent d'une bibliothèque, quelle que soit sa commune de résidence, a désormais accès à plus de 84000 ouvrages avec possibilité de recevoir sa réservation dans sa bibliothèque de village. S'y ajoute de nouveaux services comme une médiathèque numérique et la navette hebdomadaire !

Un poste clef, une personne ressource

Mireille Chanvillard a été recrutée en septembre 2016. Une solide expérience est nécessaire pour réussir dans ce poste et remplir les missions qu'on attend d'une bibliothécaire réseau. Mireille l'avait. Elle était auparavant en poste à Vienne où elle coordonnait un réseau de bibliothèques après avoir exercé une dizaine d'année à Pont-Evêque.

Une personne ressources
Mireille se considère d'abord comme une personne ressources pour toutes les bibliothèques du réseau. Chaque mercredi, au volant de son véhicule, c'est elle qui assure la « navette », livrant et récupérant les ouvrages réservés dans chaque bibliothèque. Une longue tournée de 100 kilomètres, mais qui lui permet d'échanger avec chaque équipe pour créer un lien nécessaire et répondre aux interrogations qui ne manquent pas. « Je les écoute et les conseille sur leurs collections, leur mise en valeur ou encore leurs actions de médiation ».

Son objectif prioritaire en ces premiers mois du réseau est d'enrichir l'offre documentaire pour mieux satisfaire le public et donner une cohérence à l'ensemble des bibliothèques.Une commission acquisition composée d'un représentant de chaque bibliothèque de bénévoles, se réunit tous les 2 mois pour discuter des futurs achats du réseau.
Toujours dans un souci de structurer ce nouveau réseau et de lui donner une âme, les représentants des bibliothèques participent aussi à une commission animation.
La plus grande difficulté dans son nouveau poste est de faire face à la multiplicité des tâches immédiates et de trouver sa vitesse de croisière. « Chaque bibliothèque a sa personnalité, ses équipements, un type d'accueil différent pour le public ».

Des bénévoles motivés
Contrairement aux idées reçues, la particularité de ce réseau constitué majoritairement  de bénévoles n'a pas été un handicap. Bien sûr, il y a eu quelques difficultés lors de la mise en place du réseau informatique commun mais globalement elle considère que c'est un atout. « C'est un réseau dynamique avec des bénévoles qui s'investissent dans leurs bibliothèques. Tous veulent coopérer et aller dans le même sens. Tous sont envie de faire évoluer leurs bibliothèques ».

Les premiers résultats vont dans le bon sens au regard du nombre de livres transportés chaque semaine par la navette. « C'est un peu le baromètre du réseau » sourit Mireille. « De 48 documents en janvier dernier, nous sommes aujourd'hui à plus de 250 ». Un joli succès.

Contact :
reseau-mediatheques@ccpaysroussillonnais.fr

Le Réseau du Pays roussillonnais
Médiathèque tête de réseau: Saint-Maurice-l'Exil
Bibliothèques associées : Agnin, Anjou, Bougé-Chambalud, Chanas, Clonas-sur-Varèze, Le Péage-de-Roussillon, Sonnay, Vernioz, Ville-sous-Anjou

Les aides du Département pour la création et le fonctionnement du réseau
L'équipe de la Médiathèque départementale a accompagné les élus, techniciens et bibliothécaires à toutes les étapes de construction du réseau : participations aux réunions et groupes de travail, aides techniques et formations à la carte.

Le réseau a bénéficié également d'aides financières conséquentes pour les travaux de la médiathèque tête de réseau (30 %), le mobilier (50 %) l'informatisation (60 %), les acquisitions de documents (1€/habitant pendant 2 ans puis 0,5 € pendant 2 ans pour un territoire de 35 650 hab.), l'achat d'un véhicule (50 %) et le poste du bibliothécaire réseau (80 % pendant 2 ans puis 40 % pendant 2 ans).