Accueil du site
Accueil / Newsletter / Avril 2017 / Ville-sous-Anjou vote pour le réseau
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Avril 2017

Ville-sous-Anjou vote pour le réseau
  • Catherin Fombonne, responsable bénévole de la médiathèque
    Catherin Fombonne, responsable bénévole de la médiathèque
  • Les bénévoles qui animent la médiathèque
    Les bénévoles qui animent la médiathèque
  • Les bénévoles qui animent la médiathèque
    Les bénévoles qui animent la médiathèque
  • Le village de Ville-sous-Anjou
    Le village de Ville-sous-Anjou

« Le réseau ? On a adhéré tout de suite à cette belle idée. Aujourd'hui il ne faut pas rester seul dans son coin. Pour nous, il n'y a que des avantages » lance Catherine Fombonne, responsable bénévole de la médiathèque de Ville-sous-Anjou.
Ville-sous-Anjou est un tout petit village rural de 1200 habitants dans le Pays roussillonnais, à 20 kilomètres de Vienne, un territoire de 36 650 habitants, face au mont Pilat, au cœur de la 1ère zone de production de fruits de l'Isère. Un « mignon village » où il fait bon vivre avec ses beaux paysages, sa vie associative et sa bibliothèque.

Une belle petite médiathèque
Depuis janvier 2017 la médiathèque de Ville-sous-Anjou fait partie du réseau du Pays roussillonnais voulu par les élus pour dynamiser la culture. Sa particularité est de regrouper 9 bibliothèques de village de moins de 1500 habitants, toutes gérées par des équipes de bénévoles, autour d'une médiathèque tête de réseau.

Catherine Fombonne est l'une d'elle. Voilà 20 ans cette année qu'elle pilote avec talent la médiathèque de Ville-sous-Anjou. L'histoire a débuté, comme souvent, par la passion d'une habitante pour les livres, doublée d'une volonté communale. « J'étais en congé parental, j'avais des disponibilités. La commune a reçu un don de livres. La 1ère adjointe au maire, Madame Lyraud, m'a sollicitée pour créer une bibliothèque ». L'ouverture est un succès. La bibliothèque accueille de nombreuses familles avec leurs enfants. Dix ans plus tard, en 2009, à l'occasion de la construction du nouveau groupe scolaire, la bibliothèque est transférée dans le même bâtiment, dans un local neuf.

« Nous avons eu la chance que notre bibliothèque soit à proximité des écoles ce qui a fait une partie de notre succès.» souligne Catherine. Si les familles sont le public majoritaire et viennent avec leurs enfants, la bibliothèque fait aussi vivre le village. Toutes les 3 semaines, elle accueille les classes des écoles, une fois par mois les enfants du relais assistantes maternelles et occasionnellement une séance contes pour les plus jeunes. Elle organise aussi régulièrement des spectacles et des animations dans une salle bien placée entre la bibliothèques et les écoles.

Le réseau ? Que des avantages
La bibliothèque fonctionne avec une équipe soudée de 9 bénévoles animée par Catherine. « Nous avons une forte cohésion de groupe, c'est important. Et nous attachons toutes une priorité à l'accueil. Il faut que notre public se sente bien. »

Catherine et son équipe n'ont pas vécu la création du réseau comme une contrainte, bien au contraire. « On imagine qu'un réseau prend des lecteurs aux petites bibliothèques, ce n'est pas le cas. Depuis l'ouverture, nous avons enregistré l'inscription de 7 nouvelles familles du village. Nous proposions auparavant un choix de 4000 documents. Avec le réseau nous sommes passés à plus de 80 000. De chez eux les adhérents peuvent consulter le catalogie du réseau et se faire apporter leurs livres, DVD et CD dans leur village. C'est une révolution.» Catherine attend aussi beaucoup de la mise en valeur de ses collections et de la réorganisation du rayon jeunesse.

Tous ces avantages effacent les petites difficultés de départ comme le nouveau catalogage ou le passage à un même réseau informatique. « Cette bibliothèque c'est une belle aventure depuis 1997. Un beau bébé qui a grandi et qui n'arrête pas de grandir » plaisante Catherine.

Contact
bibliovsa38@orange.fr

 

Le Réseau du Pays roussillonnais
Médiathèque tête de réseau: Saint-Maurice-l'Exil
Bibliothèques associées : Agnin, Anjou, Bougé-Chambalud, Chanas, Clonas-sur-Varèze, Le Péage-de-Roussillon, Saint-Maurice-L'exil, Sonnay, Vernioz, Ville-sous-Anjou

 

Les aides du Département pour la création et le fonctionnement du réseau
L'équipe de la Médiathèque départementale a accompagné les élus, techniciens et bibliothécaires à toutes les étapes de construction du réseau : participations aux réunions et groupes de travail, aides techniques et formations à la carte.

Le réseau a bénéficié également d'aides financières conséquentes pour les travaux de la médiathèque tête de réseau (30 %), le mobilier (50 %) l'informatisation (60 %), les acquisitions de documents (1€/habitant pendant 2 ans puis 0,5 € pendant 2 ans pour un territoire de 35 650 hab.), l'achat d'un véhicule (50 %) et le poste du bibliothécaire réseau (80 % pendant 2 ans puis 40 % pendant 2 ans).