Accueil du site
Accueil / Newsletter / Avril 2017 / Retour sur la journée de l'innovation
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Avril 2017

Retour sur la journée de l'innovation

Plus d'une centaine de bibliothécaires étaient présents le 23 mars dernier à la Côte-Saint-André pour l'après-midi consacrée à l'innovation en bibliothèque organisée par la Médiathèque départementale de l'Isère. Durant 3 heures, successivement, Magali Bigey, Victoria Péres-Labourdette Lembé, Silvère Mercier, Lionel Dujol et Fréderic Ravel sont intervenus sur ce thème.
Si un message devait être retenu de cet après-midi, c'est qu'aujourd'hui toute bibliothèque, petite ou grande, doit s'interroger sur l'innovation même si elle est parfois compliquée à appréhender et à mettre en œuvre.

Le président du Département, Jean-Pierre Barbier, était présent pour ouvrir cette journée, rappelant que « la culture pour tous et partout en Isère était la priorité du Département et que la lecture en était l'un des vecteurs les plus importants. » Il remercia les bibliothèques présentes pour leurs actions sur le terrain au plus près des Isérois, avec la Médiathèque départementale de l'Isère pour les accompagner si besoin.


5 raisons pour innover : tout le monde est d'accord
On sait aujourd'hui pourquoi il faut innover. Pour 5 raisons au moins : répondre aux attentes et aux besoins des usagers. Renforcer l'attractivité des bibliothèques dans un contexte de plus en plus concurrentiel. S'adapter aux mutations en cours et anticiper les besoins futurs. Enfin prendre en compte les aptitudes des nouvelles générations.


La question du « comment » est plus délicate
La question du comment innover est plus délicate, ouvrant d'immenses portes aux bibliothèques dont l'extrême serait une bibliothèque qui passe de lieu documentaire à lieu de vie. Un lieu participatif où l'on peut travailler, créer, collaborer et organiser des activités d'échanges et de connaissances.


Ce n'est pas tout ou rien
L'important  est de comprendre qu'entre la bibliothèque très traditionnelle telle qu'elle peut exister et le schéma ci-dessus, existent toutes les gradations possibles dans l'innovation, adaptables à chaque bibliothèque, petite et grande.


Les petites bibliothèques pas en reste
Ce qui est certain : l'innovation ne doit pas être pas simplement technologique. Des tablettes numériques certes, mais aussi et surtout de la médiation.

Autre enseignement : les petites bibliothèques ont autant de capacités à innover que les grandes structures, parce qu'elles connaissent mieux le tissu local et peuvent mieux mobiliser les énergies des adhérents et des non adhérents pour innover. L'exemple pris lors de cette journée est la création d'une grainothèque. Cette innovation doit s'accompagner d'animations et de partages pour dépasser le simple échange de graines. Une petite médiathèque d'un village de 2000 habitants trouvera plus facilement le spécialiste local de la flore qui s'investira dans ce projet pour le faire vivre et le partager amenant ainsi de nouveaux publics à la médiathèque.

La manifestation en images

La manifestation en images

La manifestation en images

La manifestation en images

Le président du Département, Jean-Pierre Barbier, ouvre la journée avec à ses côtés, Patrick Curtaud, Vice-président du Département, chargé de la culture, Joël Gullon, maire de La Côte-Saint-André, Christel Belin, chef de service Médiathèque départementale et Odile Petermann, directrice adjointe à la Direction de la culture et du patrimoine du Département de l'Isère.

Les intervenants : Victoria Péres-Labourdette Lembé, chargée de mission innovation et prospective pédagogiques Centre Académique de Formation Continue Auvergne ; Silvère Mercier, chargé de la médiation et l'innovation numérique à la Bibliothèque Publique d'Information (PBI) - Bibliothèque Centre Pompidou - Paris ; Lionel Dujol, responsable des services numériques et de la médiation numérique de Valence/Romans Agglomération ; Fréderic Ravel, médiateur numérique à la Médiathèque Le Trente de Vienne ; Magali Bigey, chercheur et maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'université de Franche-Comté.

Durant les débats : Le thème de l'innovation séduit en laissant parfois interrogatif

Patrick Curtaud, Vice-président du Département, chargé de la culture, clôture la journée.