Accueil du site
Accueil / Newsletter / mai 2017 / Un baromètre des prêts et acquisitions en bibliothèques
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

mai 2017

Un baromètre des prêts et acquisitions en bibliothèques

C'est un nouvel outil intéressant lancé par le  Ministère de la culture. Chaque année, il donne une photographie précise des emprunts des usagers et des acquisitions des bibliothèques sur une période de un an.
La dernière étude 2016 vient d'être publiée en partenariat avec le magazine Livres hebdo. 142 bibliothèques, un territoire de 3 millions d'habitants, ont participé à cette étude.

1er constat
Les emprunts des adhérents, 7,5 millions de documents , sont relativement bien dispersés. Les documents jeunesse ( hors bandes dessinées représentent 39% des emprunts. Les bandes dessinées tout public, 26 %, la fiction adulte, 24% et les documentaires, 11%.

2ème constat
Les acquisitions des bibliothèques, 300 000 documents durant la période sont en adéquation avec les pratiques des emprunteurs pour 2 catégories. Les documents jeunesse hors BD qui représentent 37 % des acquisitions des bibliothèques ( 39 % des emprunts ) et la fiction adulte, 26 % des acquisitions ( 26 % des emprunts). Par contre les documentaires représentent 20 % des acquisitions des bibliothèques alors qu'ils ne constituent que 11% des emprunts et la BD tout public 17% des acquisitions pour 26 % des emprunts.

Quelle est l'explication ? Concernant les documentaires, part d'acquisition plus importante que la part d'emprunt, l'explication tient dans la spécificité du lieu bibliothèque qui se veut « un lieu avec une offre importante, pour répondre à des besoins ponctuels de documentation. »
Pour les bandes dessinées, la part d'acquisition moins importante que les prêts, s'explique par un fort taux de rotation des ouvrages.

L'effet de traine

Autre point intéressant, l'effet de traîne. La part des nouveautés est relativement faible dans les ouvrages les plus empruntés, surtout pour les livres jeunesse et les BD avec une part respective de nouveaux documents de de 8 et 12%.
Par contre pour les documentaires et les ouvrages de fiction : les nouveautés représentent respectivement 36% et 32 % des documents empruntés. Ce décalage s'explique par la « profondeur » des collections des bibliothèques et le nombre d'exemplaires en prêts qui est limité.
D'où aussi un palmarès des prêts en bibliothèque qui se distingue du classement des meilleures vente en librairie.

 

Palmarès des titres les plus empruntés
Pour chaque catégorie de prêts, l'étude établit un palmarès des 50 titres les plus empruntés.
Catégorie fiction adultes : Guillaume Musso tient la vedette avec « L'instant présent »
Catégorie documentaire : « Le charme discret de l'intestin »
Catégorie jeunesse hors BD : « Harry Potter, l'école des sorciers ».

En savoir plus
Baromètre des prêts et acquisitions en bibliithèques
Ministère de la culture  - Livres hebdo - Tmo - C3rb informatique